UN NOUVEL ARTICLE ? SOYEZ AVERTIS PAR MAIL !

mercredi 18 janvier 2017

ABCDE 01/2017 : "Prime d'Activité" & "Chômage et Précarité : Halte aux Idées Reçues"


        Samedi 21/01/2017 à 10:00, à Haguenau 6 rue Robert Schumann, réunion d'information sur la Prime d'Activité organisée par l'Association Bas-Rhinoise des Chômeurs et Demandeurs d'Emploi (ABCDE).


          La rencontre sera suivie d'une discussion sur le livre "Chômage, Précarité : Halte aux Idées Reçues" initié par le Mouvement National des Chômeurs et Précaires (MNCP) et 24 autres organisations nationales oeuvrant dans les champs de la précarité et de la solidarité.

         Chômage, précarité : nous sommes tous concernés. La solidarité n'est pas une option, mais une nécessité !



Source Illustration : Culture Documentée


samedi 14 janvier 2017

Le PCF67 pour le repos dominical.

      Pour la deuxième année consécutive, le préfet du Bas-Rhin autorise l’ouverture de commerces un dimanche pendant la période des soldes à Strasbourg.

         Cette autorisation n’est pas un fait isolé. Elle s’inscrit dans un mouvement plus large de banalisation du travail dominical. De la droite au gouvernement Valls avec la loi Macron, tous ont détricoté cette conquête sociale au nom de la «compétitivité patronale» avec des dérogations abusives sur la base d’un prétendu volontariat des salariés.

         L’association des commerçants de Strasbourg s’émeut des salaires insuffisants dans la profession et souhaite voir ses magasins remplis de clients. Nous partageons ce constat et appelons les commerçants et artisans à se mobiliser avec le Parti Communiste Français, pour mettre fin aux politiques d'austérité qui nuisent à la demande et exiger avec les salariés l’augmentation des salaires et le SMIC à 1700 € brut !

       Pour les communistes, l’austérité et toutes les lois rétrogrades adoptées ces dernières années ont frappé de plein fouet les salariés mais également les TPE et PME, les artisans et les petits commerçants.

         Ouvrir pendant les soldes, durant les jours fériés et pour finir toute l’année comme le souhaite le patronat ? Communistes, nous sommes opposés à ces ouvertures de commerces le dimanche.

         Pour nous, le repos dominical n’est pas négociable. Le dimanche, c’est avec les amis, en famille, dans les associations, et pas au boulot ! Les salariés du commerce ont comme tout le monde droit à des conditions de travail dignes de ce nom !

         Lors des élections présidentielles et législatives, les communistes feront campagne pour maintenir et renforcer le droit au repos le dimanche.